Cinéma


 

L’acteur français Michel Serrault est mort

 

Son interprétation de Zaza Napoli lui avait valu un César [Keystone]

 

30.07.2007 06:57

L’acteur français Michel Serrault est décédé dimanche soir à l’âge de 79 ans des suites d’une longue maladie, à sa résidence de Honfleur, en Normandie. Il avait notamment triomphé dans «La Cage aux folles».

Ce rôle lui avait notamment valu son premier César du meilleur acteur en 1979. Michel Serrault avait été hospitalisé ces dernières semaines à l’Hôpital américain de Neuilly d’où il était sorti fin juin pour se rendre dans sa résidence secondaire de Honfleur, a précisé cette même source.

Une longue carrière cinématographique, avec quelque 135 films, couronnée par 3 César, en ont fait l’un des acteurs français les plus populaires, excellant tant dans le registre dramatique que comique, en particulier dans son interprétation d’un des deux homosexuels de «La cage aux folles» d’Edouard Molinaro, en 1978.

 

Trois César

Né le 24 janvier 1928 à Brunoy, dans l’Essonne, il triomphe d’abord au théâtre en incarnant Zaza Napoli dans «La Cage aux folles», rôle pour lequel il remporte son premier César du meilleur acteur en 1979, quand la pièce à succès de Jean Poiret est adaptée au cinéma.

Il obtient un deuxième César trois ans plus tard pour «Garde à vue», de Claude Miller. Le rôle de Pierre Arnaud dans «Nelly et monsieur Arnaud», de Claude Sautet lui vaut son troisième trophée.

 

Il voulait entrer dans les ordres

Après avoir brièvement fréquenté le séminaire avec l’intention d’entrer dans les ordres, Michel Serrault intègre l’école de théâtre de la rue Blanche. Il fait ses premiers pas au cinéma une dizaine d’année plus tard, en 1954, dans «Ah! les belles bacchantes», de Jean Loubignac.

Il joue un an plus tard dans «Les diaboliques», un policier adapté de Boileau-Narcejac par Henri-Georges Clouzot. En plus de cinquante ans de carrière cinématographique, Michel Serrault travaille notamment avec Bertrand Blier, Pierre Tchernia ou Jean-Pierre Mocky.

Mocky effondré

Jean-Pierre Mocky a réagi lundi matin au décès de Michel Serrault en regrettant une « perte immense ». « Michel, je croyais qu’il était immortel (…) Je pensais qu’il irait jusqu’à l’âge de Charles Vanel qui est mort à 97 ans et qui tournait encore avec moi à 97 ans », a souligné sur RTL le réalisateur pour lequel Michel Serrault avait notamment tourné les deux films « Le Miraculé » et « A Mort l’Arbitre ».

« Ca a été mon acteur fétiche après Bourvil. Quand Bourvil est mort, il a remplacé Bourvil dans les rôles que j’avait prévus pour Bourvil. Il est devenu mon ami dès 1966. C’est pour moi quelque chose d’immense sa perte. Aujourd’hui, il y a tout un tas de rôles que je ne sais pas à qui donner. Déjà à la mort de Bourvil, je me demandais qui allait le remplacer et j’avais trouvé Serrault mais maintenant, je ne sais vraiment pas qui va remplacer Serrault. Je ne le vois pas », a encore dit Jean-Pierre Mocky.

(source: www.TSR.CH)

Et Pour lui rendre hommage, voici un extrait (avec un autre grand) Coluche !

Et forcement, qui dit Serrault dit, La Cage Aux Folles

Publicités

Si vous avez vue la bande-annonce du génialissime film « les simpson », alors tout comme moi, vous devez fredonner en permanence, la chansonette… Spider-cochon !

Alors pour faire plaisir aux fans, voici la vidéo d’Homer et de son Animal de compagnie:

Spider cochon, spider cochon
Il peut marcher au plafond
Est-ce qu’il peut faire une toile
Biensur que non c’est un cochon
Prend garde,
Spider cochon est laaaaaaaaaa !!!

Le Dragon

Ouawww !!!! Rien que le titre ça donne envie de lire !!! Mais d’abord, pourquoi immortel ?

eh bien, c’est simple. Non Bruce Lee, ne se bat pas dans des duels à l’épées ou le gagnant décapite l’adversaire… Car Bruce Lee, est déja mort !!! Quoi, vous ne le saviez pas ???
(Bon ben, je continue) et bien oui, le plus Américain des Chinois à malheureusement trépassé, il y a plus de 30 ans. Mais tout comme Elvis, certaines personnes le croit toujours de ce monde et comme JFK, il plâne autour de son décès un mystère que je qualifierai de « mystèrieux » !!! C’est ainsi que depuis 1973, la légende perdure au travers des années…

Li jun Fan (de son véritable nom) est né le 27 novembre 1940 (année du dragon) au USA, précisement San Francisco. Et se surnom de dragon le poursuivra tout au long de son existence (qui fut bien courte : 33 ans comme le Christ) . Car il possèdait le caractère bien trempé et la fougue de cet animal mythique.

Après vécu, les 19 premières années de sa vie en Asie. Dans le luxe, grace à l’argent acquis, de par sa courte carrière « D’enfant-Star« . Le jeune adulte qu’est Bruce quitte famille et amis pour s’embarquer sur le premier paquebot en Direction des USA, où il décide de poursuivre ses études. Pour ce faire de l’argent, en plus de son job de serveur dans un resto. Il décide d’enseigner aux autre son talent : Le KUNG FU. Dont lui-même, tiens cette apprentissage, d’une somité des arts martiaux à Hong kong : nul autre que YIP MAN.

Mais les Grands-maitres des Arts martiaux de la communauté Asiatique aux USA, voit d’un mauvais oeil, ce jeune freluqué dévoilé des techniques millénaires à n’importe quel blanc !!! Ainsi, un défi lui est lancé dont l’enjeu sera la fermeture des écoles de Gong Fu de Bruce Lee.
Mais les qualités martiales de Lee, sont réel. Il gagne ce combat, mais le jeune maitre ce trouve désappointé !!! Lui, qui pensait gagner tout combat très facilement, vient de réaliser que le style d’art martial qu’il pratique et maitrise: Le Wing Chun ( Wing Tsun) , n’a pas empêchait que la fatigue le gagne très rapidement durant l’affrontement. Et c’est à partir de là, que naquit dans l’esprit de Bruce : cette recherche jamais satisfaite de l’art martial « ultime ».

A Suivre…

Bud Spencer et Terence Hill

Si vous avez plus de 16 ans, vous ne pouvez pas ignorer, qui sont Bud Spencer et Terence Hill !
Car ses fidèles duetistes ont sévit, sur nos télévisions et toiles de ciné, durant plus de 3 décennies.

Mais qui sont ses géants de la comédie humoristique ?

Je ne vais pas vous refaire l’intégralité de leur biographie, d’autant qu’elle est disponible ici . Mais ces deux italiens d’origine, ce sont connus sur les plongeoires des piscines Milanaise. Bud ayant même participé 2 fois à l’épreuve de natation des J.O.
Après s’être retouvé souvent sur les plateaux de cinéma, ils décident de former un duo et jouent dans des westerns.

D’année en année, les westerns deviennent drôles. Et ceux qui avaient pour nom: Mario et Carlos, découvrent le succès planétaires avec la série des films Trinita, où ils campent le rôle de 2 malfrats qui se retouvent toujours du coté des gentils.

Mais qu’est ce qui plaît dans leurs films ?

Certe, si vous êtes amateur de film « prise de tête ». Du genre, film Kosovar sur l’existentialisme d’un vieille aveugle unijambiste. Ou amateur de production cinématographie à la Tavernier, racontant la fermeture d’une usine métallurgique et ainsi les problèmes de la classe ouvrière, face à la globalisation économique. En bref, si vous aimez les mêmes films que Télérama ou Libération, Alors passez votre chemin !

Parce que Spencer et Hill, c’est du lourd… du convenu… Avec des bagarres, et des grosses baffes. Des repas faient de fayots, qui font immédiatement flatuler, péter les protagonistes. Ca se regarde avec le cerveau vide, mais c’est tellement bon, qu’on en redemande !!!

Mais rien ne pourra etre aussi déscriptif, que ses quelques vidéos.

Au cas ou, je vous remet la capture du site à visiter, et biensur : l’URL… http://spencerhill.free.fr

Capture du site francais de terence hill et bud spencer